Les tomates sont cuites

Comment faire du beau sans se prendre la tête?

30 janvier 2006

Cosmétiques et conservateurs 1

Je suis super contente de fabriquer petit à petit mes propres produits de beauté!!J'apprécie d'autant plus car je sais ce que je mets dedans (enfin presque) et j'en fabrique de petite quantité pour tester les textures, odeurs, couleurs etc... c'est vraiment très chouette. Le big problème, comme je le racontait déjà dans un autre message, c'est la conservation.px070040
Actuellement, le paraben est très largement controversé, car soit disant allergène et serait peut etre cancérigène .cette étude est en cours et est menée par l'AFSSAPS. Une autre étude a été menée par l'IPFSAPH. l'etude a été réalisée sur le rat. Certains de nos jeunes rats ont vu la production de leur spermatozoides diminuer. L'effet sur l'activité hormones semble conséquent, ce qui conduirait à nos cancers du sein. Your read English? Lisez cette etude (en bref).... Si on fait ses propres produits, c'est aussi pour éviter tout ça.. Certes, on est jamais à l'abri d'effets indésirables mais on tente de les limiter au maximum.

Dans de nombreuses recettes que l'on trouve sur Internet, il est conseillé d'ajouter un conservateur à large spectre (type Germaben, dont la composition est la suivante :
Diazolidinyl urea - 30% Methylparaben - 11% Propylparaben - 3% Propylene         Glycol - 56%) pour nous permettre de conserver nos produits pendant plusiurs mois. Or ces conservateurs sont issus de l'industrie pétrochimique (donc peu compatibles avec mes principes à moi, enfin après chacun fait ce qu'il veut). Seul le Germall Plus ne contient pas de paraben (voici sa composition : Diazolidinyl Urea, 3-Iodo-2-propylbutylcarbamate, et  moins de 1%  de GlycolPropylene, mais je vais tout de même approfondir mes recherches dans ce sens).ev003_0791

En cherchant sur le net, voici donc tous les 5 types de paraben qui sont utilisés en cosmétologie ( et ailleurs malheureusement):
methylparaben,
ethylparaben,
propylparaben,
butylparaben,
parahydroxybenzoate.

Voici quelques substances présentes dans nos produits de tous les jours à éviter :
(source : www.penntybio.com)

  1. Les huiles minérales : Les paraffines dérivées du pétrole sont très avantageuses pour l'industrie cosmétique Elles sont à la fois simples à travailler et très bon marché, par contre ces huiles artificielles empêchent la peau de respirer. Ces huiles minérales comme la Paraffinum liquidum sont composées de chaînes d'hydrocarbures qui ne peuvent pas être métabolisées par l'organisme. L'OMS a prouvé que les huiles minérales peuvent être stockées dans l'organisme et endommager le foie, ou entrainer une inflammation des valvules du coeur (due aux cires de paraffine par exemple).

    Actuellement, seules quelques huiles minérales et quelques produits pétroliers ont été testés, mais les résultats alarmants devraient d'ores et déjà nous engager à renoncer à ces produits.

  2. Les huiles et cires de silicone Ces substances entièrement synthétiques, dérivées du silicium et contenant des atomes d'oxygène, sont employées dans une multitude de produits.
    La Dimethicone est l'une des matières premières les plus utilisées pour les formules de protection de la peau, de soins capillaires et de rouges à lèvres.
    On trouve aussi la Cetyl dimethicone copolyol, la Phenyl trimethicone, la Stearyl dimethicone Les huiles de silicone sont douces et s'étalent bien sur la peau, encore faut il qu'elles soient de bonne qualité.
    Elles sont de loin préférables aux huiles minérales, mais elles ont un grave inconvénient, elles sont très peu biodégradables et nocives pour l'environnement et donc indirectement pour notre santé.
    Par ailleurs, dans les shampooings, elles auraient tendance à étouffer le cuir chevelu.

  3. Les SLS comme Sodium-laureth-sulfate ou le sodium-lauryl-sulfate agressifs pour les muqueuses, responsables d'irritations cutanées et allergiques au niveau de la peau, des yeux et de muqueuses.

  4. Les polyéthylenglycols (PEG) dont l'obtention se fait à partir de gaz et de manipulations extrêmement dangereux. En outre, ils augmenteraient le phénomène de boutons et points noirs.

  5. Les monoéthanolamine , diéthanolamine et triéthanolamine ( MEA , DEA et TEA ) qui peuvent déclencher l'apparition de nitrosamines (cancérigènes)

  6. BHT et BHA : Antioxydants. En haute dose, ils ont des effets cancérigènes sur l'estomac (d'où leur interdiction dans les produits alimentaires).

  7. Composés organo-halogénés : l'halogénation consiste à introduire dans les molécules du chlore, du brome ou de l'iode. Signe un conservateur de synthèse. Ont un potentiel allergène et sont hautement réactifs. S'ils se fixent dans les tissus, ils peuvent s'y décomposer, se fixer et les endommager.

  8. Formaldéhydes : Substance cancérigène. Leur taux ne doit pas dépasser 0,2% pour la conservation, 0,1% dans les produits de soins buccaux et 5% dans les durcisseurs d'ongles.

  9. Séparateurs de formaldéhydes : Formaldéhyde, DMDM hydantoïne, bronopol. Substances capables de dénaturer des protéines.

  10. Nitrosamines : Pénètrent par l'intermédiaire de matières premières souillées. Cancérigènes

  11. EDTA et Etidronic acid : Ont la propriété de se fixer et sont donc critiques du point de vue toxicologiques.

  12. Composés musqués : Ces substances odorantes artificielles très stables se fixent dans les tissus. Sont cancérigènes.

  13. Substances obtenues à partir de PEG et de PPG : Ont la consistance d'un liquide ou d'une cire. Obtenus à partir de gaz de combat, extrêmement réactifs et particulièrement toxiques.

  14. Sels d'aluminium: Employés dans les déodorants. Peut résulter des réactions inflammatoires. Les glandes sudoripares peuvent être endommagées par une utilisation répétée. Les recherches en cours en font un ingrédient polémique car ils pourraient se fixer dans certaines organes dont le cerveau.

  15. Le triclosan est un produit chloré hautement réactif. Bactéricide, il peut empêcher le bon fonctionnement du foie. Il est souvent souillé par la dioxine, très dangereuse, même en quantité infime.

  16. Colorants cosmétiques et colorants pour cheveux : Des chercheurs américains ont constatés que l'utilisation de colorants pour les cheveux multipliait par cinq le risque de cancer du sein.

  17. Amines aromatiques : Substances de base des colorants d'oxydation. Substances toxiques qui peuvent être absorbées par la peau.

  18. Colorants azoïques : Colorants à base de goudron synthétique avec des groupes amino, particulièrement critiques sur le plan toxicologique.

  19. Les quats et polyquats (INCI : Quaternium plus un chiffre) : Employés comme antistatique. Couramment utilisés : CTAC ( Cetyl trimethyl ammonium chlorure ) et le DSDMAC ( Quaternium 5 ). Biodédradable mais léger effet irritant sur la peau.

  20. Les esters de quats, produits naturels et doux pour le soin des cheveux : effet irritant et mauvaise dégradabilité.

Posté par Cinthya17 à 15:21 - j'me chouchoute - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

    conservateurs

    Vous pouvez essayer le tea tree oil ( huile essentielle d'arbre à thé) que l'on trouve chez les revendeur d'huile essentielles
    Il a des propriété anti microbienne
    Mais il a aussi une odeur assez forte

    Posté par NATINAT06, 15 décembre 2007 à 19:24
  • bonjour, je souhaite à mon tour faire mes cosmétiques mais j'hésite à cause de la conservation. Par exemple une lotion corporelle eau+huile combien de temps environ se conserve t'elle.Je ne veux pas mettre de conservateurs, peut tu me conseiller? MERCI

    Posté par anne, 08 juin 2006 à 15:30
  • Bonjour Anne...
    bravo pour cette bonne initiative! tu n'en seras que satisfaite!
    tous les produits vendus actuellement contiennent des conservateurs. Afin de conserver tes propres produits, tu as le choix de:
    les conserver au refrigerateur, au maximum deux semaines environ ( a partir du moment ou tu voies ou tu sens toute modification de ta creme, jette la)
    Tu peux egalement ajouter quelques gouttes d'huile essentielle de tea tree dans ta creme, le tea tree ayant une action fongicide comme beaucoup d'huiles essentielles...
    ou sinon, tu peux ajouter un conservateur ne contenant pas de paraben, le germall + ( seulement en vente aux USA) perso, je n'ai jamais teste et je pense ne jamais le tester... mais il est vrai aue tes produits dureront bien plus longtemps!
    Le plus important est d'en faire de petites quantites, afin d'etre certain de les utiliser

    Desole pour les accents, je te repond depuis le fin fond de l'Espagne et le clavier est en QWERTY )

    a bientot

    Cinthya

    Posté par cinthya17, 09 juin 2006 à 09:29
  • merci pour ta réponse, moi non plus le germall ne me
    tente pas. As tu déjà congelé tes produits?

    Posté par anne, 09 juin 2006 à 14:28
  • Ah tiens!! non jamais...mais ça pourrait être une bonne idée... dans ce cas là, le mieux est d'en faire vraiment de toutes petites quantités (plusieurs petits pots par exemple), afin de les congeler et de les utiliser pour usage "unique" (car comme pour les aliments, les bactéries se multiplient si tu congèles et recongèles, donc pas glop
    En effet, ça peut marcher!
    Tu me tiens au courant de tes expériences??

    A bientot

    Posté par cinthya17, 11 juin 2006 à 18:28
  • extrait de pépin de pamplemousse

    Bonjour,

    Cela ne fait que quelques semaines que je teste les huiles essentielles et que je tente de faire mes propres produits cosmétiques. Donc, j'avoue, je fouine un peu partout sur le net. J'ai trouvé plusieurs articles sur l'extrait de pépin de pamplemousse qui est un antibactérien, un antifongique ... formidable, et j'en ai acheté pour en mettre dans mes produits en tant que conservateur. Donc, j'aurais voulu savoir si quelqu'un avait déjà essayé, et avoir son opinion sur son efficacité ?

    Merci beaucoup de m'avoir lu.
    Cordialement
    Isabelle

    Posté par abbricotine, 11 août 2006 à 13:54
  • Bonjour isabele...

    et bienvenue!

    En effet, moi je mets de l'EPP dans tous mes masques et je trouve qu'il fonctionne assez bien. En tout cas, la durée de vie de mes popottes maison est plus longue que sans (sans bien sûr atteindre celle des cosmétiques vendus dans le commerce) Environ 10 à 15 gouttes et c'est parti!

    n'oublie pas de conserver tes préparations au frais!

    Posté par Tya, 11 août 2006 à 18:16
  • Bonjour,

    Merci beaucoup pour ta réponse Tya, mais si tu le permets, j'ai une petite question : 10 à 15 gouttes d'EPP pour quelle quantité de produit à l'arrivée ?

    cordialement
    Isabelle

    Posté par abbricotine, 13 août 2006 à 13:25
  • En général, je travaille avec de petites quantités, on va dire que j'obtiens un résultat d'environ 200ml de produit à l'arrivée.
    J'indique la quantité d'EPP utilisée dans mes recettes. Parfsois j'en mets moins, d'autres fois bien plus, en fonction de la chaleur et de mon "intuition".
    Pour l'instant, je n'ai pas eu de mauvaise surprise, donc je continue ainsi!!

    Posté par Tya, 20 août 2006 à 19:26
  • bonjour, et merci beaucoup pour le renseignement Tya.

    cordialement
    Isabelle

    Posté par abbricotine, 21 août 2006 à 16:29
  • Germall Plus

    Salut Cinthya!

    Petit éclaircissement sur le Germall Plus... Totalement chimique!
    Composition: IODOPROPYNL BUTYLCARBAMATE-atteint le foie et le système nerveux des rats sur lesquels les tests ont été effectués, uitilisation recommandée comme sécuritaire pour l'homme 0,1%.
    DIAZOLIDINYL UREA-est utilisé comme pesticide dans le textile et comme antiseptique pour les cosmétiques... Cherchez l'erreur...
    Peut(!?) contenir du formaldehyde. Il a été vu selon le CIR Expert Panel qu'une utilisation de 0,4% de concentration avait un effet légèrement irritant pour la peau sur les humains, MAIS, que le produit est considéré sécuritaire à un taux d'utilisation de 0,5%!!!
    De mieux en mieux... Qu'en pensez-vous?

    Je peux suggérer aussi un anti-fongique tout à fait naturel comme préservatif de produit de beauté: le sorbate de potassium!! Ça fonctionne hyper-bien avec l'EPP et d'autres produits naturels en complément! Le tout fait synergie!

    Cordialement,
    natcho.

    Posté par natcho, 15 décembre 2006 à 03:00
  • Bonjour,
    je me suis également mise à la confection de "cosméto maison"...apparement la vitamine E est aussi un conservateur qui peut etre utilisé comme conservateur. Vous pouvez le trouver sous forme de caspule (à ouvrir) et en général pour une petite préparation type Baume à lèvre il faut en mettre 1 pour tout ce qui est crème ou lotion 2 seront suffisantes.

    Posté par laeti, 12 mai 2007 à 22:11
  • Et hop et une info de plus!

    Merci Laeti!

    Posté par Gingerlily, 25 mai 2007 à 09:24
  • bonjour

    bonjour j 'ai lu avec beaucoup d attention et d intérêt votre article qui en soit est tres interesant. Néanmoins, il est temps d en finir avec cette rumeur franco française sur les parabens . voici un lien tres complet qui vous permettra de relativiser les propos outranciers dont seule la france a le secret : http://www.bonjourlavie.net/dossiers-thematiques/paraben.php
    Mais je réitère: superbe blog et passionnant . Avec tout mon respect

    Posté par oswald94, 26 juin 2007 à 13:34
  • alors trouvé ?

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant,
    Je voudrais créer mes propres cosmétiques
    (crèmes,masques,lotion,et maquillage..)
    Cependant l'éternelle problème est la
    conservation. J'ai déjà lu le EPP comme
    conservateur, mais que ce n'était pas suffisant
    Avez vous trouver LE conservateur (naturel
    si possible) ou tout au moins TOTALEMENT
    inoffensif pour faire durer nos cosmétique
    plusieurs mois ?
    Un grand merci !

    Posté par messa, 21 août 2007 à 15:22

Poster un commentaire